Archives de catégorie : Silver Wings

Mise en peinture

Cet automne a été largement consacrée à la mise en peinture, afin de protéger le bateau pendant l’hiver.

Les jours et les jours de décapage intégral et de ponçage (intérieur et extérieur) ne sont pas racontables. C’est beau et doux une fois terminé, et c’est beaucoup…

A l’intérieur, les 2 couches de peinture (Stoppani Clipper Cale) sont posées sur 2 couches de primaire (Stoppani Resolution Primer)

A l’intérieur (cabine et cockpit) et à l’extérieur, les 2 premières couches de vernis (Stoppani Clipper Brillant UV) sont posées avec des dilutions de 60/40 et 75/25, en attendant de monter les vernis plus tard.

Première couche de vernis (imprégnation)

Image 1 parmi 10

En prévision de l’hiver qui approche, j’ai rapidement pré-découpé et vissé les panneaux de pont en CP pré-imprégnés époxy.

Derniers travaux sous la coque et départ

Le retournement du bateau est toujours un instant magique, qui permet d’admirer les formes et la structure interne sous d’autres angles.

Au printemps, c’est le moment de réaliser les derniers travaux sous la coque retournée : 

  • Nettoyage des coutures de bordés et calfatage,
  • Pose à blanc du bois mort et perçage de l’axe du tube jaumière
  • Ponçage et première couche de primaire pour la sous-marine

Retournement 1

Image 1 parmi 8

Après ces 8 mois de travaux structurels réalisés avec l’aide et les conseils de Jean-François, le temps est venu de retourner à Messery. On ne devine même pas tout ce qui a changé…

Retour à Messery

Barrots de pont

Les premiers barrots de pont sont taillés au rabot dans du mélèze massif. 

Comme c’est un peu fastidieux, j’adopterai finalement le cintrage du lamellé-collé à la PPU. Ce mode de production est à la fois très rapide et très fiable.

Le roof est posé sur les premiers barrots pour repérer sa position sur le plan de pont : il sera finalement ajusté à l’avant sur le barrot n° 13, et à l’arrière sur les barrotins n° 7. Précision millimétrique …

Création des premier barrots en mélèze

Image 1 parmi 5

[EDIT été 2018] : Tous la barrots manquants, le chevêtre pour le passage du mat, les élonguis et les barrotins seront ajustés au cours de l’été 2018.

C’est chouette, non ?

 

Varangues

Pour les varangues, j’ai fait le choix de les renforcer (épaisseur 50 mm) dans la zone de fixation du lest, et de n’en garder qu’une sur 2. Elles sont réalisées en chêne très sec, magnifique. L’ajustement est un peu laborieux au début, mais on prend assez vite la main (et la patte finale de Jean-François est des plus efficaces).

2017-12 - Emplacement des anciennes varangues

Image 1 parmi 6

Idéalement, il faudrait maintenant rallonger les boulons de quille pour qu’ils traversent les varangues. Mais ils sont en bronze, et je ne connais pas de solution pour faire ça. Vous avez peut-être une idée ?

Sinon, il y a deux solutions :

  • soit tenter de sortir les boulons, en chauffant (mais pas trop à cause du plomb) et en tapant comme un sourd,
  • soit réaliser une liaison mécanique entre les boulons et les varangues, avec une équerre inox de bonnes dimensions (comme sur le 6.5 Jean Chouan je crois).

Ces mois d’hiver laissent un peu de temps pour e-penser. C’est qu’il commence à faire frais ici….

Bonnes fêtes !

[EDIT printemps 2018] : Finalement, ce sont des plaques de 10mm en inox plié qui serviront de liaison entre les boulons de fixation du lest, la quille et les varangues. 

Cornière en inox plié

[EDIT automne 2018] : Pose définitive des varangues cet automne avec Yves, juste avant la mise en peinture

Membrures

A la fin août, le bateau était à l’endroit, prêt pour la réparation / le remplacement des membrures et le remplacement des varangues. Jean-François A m’a accueilli chez lui dans son atelier et m’a guidé pour la réalisation de ces travaux structurels.

Le transport et l’installation dans l’atelier :

Dans l'atelier à Ballaison

Image 1 parmi 2

Sur les 19 paires de membrures, toutes réalisées en lamellé-collé frêne-epoxy :

  • 5 ont été refaites et remplacées entièrement, à la jonction cabine-cockpit et à l’arrière du cockpit,
  • 14 ont été réparées dans la partie basse, avec un scarf 1/10 collé époxy.

Décapage des fonds

Image 1 parmi 13

 

Et comme le montre la dernière diapo : après la pose des membrures, celle des bouchons ! Près de 600 au total !

Fermer le bateau

Ce printemps et début d’été ont vu la « fermeture » du bateau, c’est à dire la fin des travaux sur les œuvres mortes, avant retournement pour le remplacement des membrures cassées.

  • Collage des galbords
  • Décapage des coutures des bordés sous la flottaison, et calfatage
  • Ponçage intégral sous la flottaison
  • Pose de la voûte en acajou, et bouchons
  • Placage du tableau arrière en Acajou
  • Remettre le bateau à l’endroit 

Voici quelques images des travaux réalisés jusqu’à fin août :

Merci Jean-François A, Jennifer, Yves J, Paul F et Jean-Yves pour votre aide !

Je me suis également avancé en réalisant le collage (multiplis frêne-époxy) de 6 paires de membrures sur les 19 à réparer ou à remplacer à l’automne.

Une nouvelle quille pour Silver Wings

Je l’avais annoncé fin 2014, la quille – largement mûre – doit être remplacée. J’avais aussi indiqué « au printemps 2015″… En réalité, une année est passée et l’opération s’est finalement déroulée cette dernière semaine.

La quille est réalisée en 3 plis de chêne lamellés-collés, avec un triple scarf à « tiers-bois » depuis l’emplanture de mat jusqu’au tableau arrière. 33 mm d’épaisseur au dessus du bois mort qui sert également de fond de râblure, 20 mm pour la voûte au delà du tube jaumière. Les bordés sont collés-vissés époxy sur la voûte arrière.

Cliquer sur la photo pour faire avancer le diaporama

Merci Jean-François A pour tes conseils et ton aide précieuse.

Prochaine étape : Il faudra réparer le tableau arrière au travers duquel nous avons glissé les deux plis principaux de 4,70 m. La courbure de la liaison avec le bois mort et la feuillure de râblure devront être ajustées pour poser les nouveaux galbords. J’espère fermer la coque cette année.

Contact avec Stéphanie Gould

J’avais eu la surprise de recevoir un commentaire de Stéphanie Gould, fille de Howard Jay.

Nous avons échangé plusieurs messages, dont l’ai le plaisir de reproduire quelques extraits.

C’est par hasard que je suis « tombée » sur votre site bien documenté et très intéressant et c’est avec plaisir que je vous communiquerai les éléments en ma possession, mais ils sont bien maigres. Mon grand-père a effectivement habité « le petit manoir » où lui et ma grand-mère élevaient ses quatre fils, deux d’un premier mariage (George et Maughan) et deux du second (Howard, mon père et Patrick). Il possédait également une maison aux USA, dans le Maine, à Camden. C’est sans doute là qu’il a connu les Luders16. (…)

geaorge-jay-gould-1935

Je vous adresse en pièces jointes des photos prises sur le Léman, mais qui me semblent antérieures à 1937, vu l’âge des garçons. Sur celle qui est prise de près, on distingue mon grand-père, à gauche son fils aîné George, à droite Maughan et au milieu, mon père Howard.

A noter : il semble – au vu des autres photos – que le voilier était un 20 m² Encouragements. Il y a aussi une photo d’un canot automobile, peut-être Silver Wings 3 ?

Au plaisir, Stéphanie, de poursuivre nos échanges !

C’est aussi une chanson…

… de 1969, par Merle Haggard & The Strangers, dans l’album Okie from Muskogee.

Silver wings shining in the sunlight
Roaring engines headed somewhere in flight
They’re taking you away, leaving me lonely
Silver wings slowly fading out of sight

Don’t leave me I cry
Don’t take that airplane ride
But you locked me out of your mind
And left me standing here behind

Perso je préfère la version studio, par exemple ici