Membrures et varangues

A la fin août, le bateau était à l’endroit, prêt pour la réparation / le remplacement des membrures et le remplacement des varangues. Jean-François A m’a accueilli chez lui dans son atelier et m’a guidé pour la réalisation de ces travaux structurels.

Le transport et l’installation dans l’atelier :

Sur les 19 paires de membrures, toutes réalisées en lamellé-collé frêne-epoxy :

  • 5 ont été refaites et remplacées entièrement, à la jonction cabine-cockpit et à l’arrière du cockpit,
  • 14 ont été réparées dans la partie basse, avec un scarf 1/10 collé époxy.

Pour les varangues, j’ai fait le choix de les renforcer (épaisseur 50 mm) dans la zone de fixation du lest, et de n’en garder qu’une sur 2. Elles sont réalisées en chêne très sec, magnifique. L’ajustement est un peu laborieux au début, mais on prend assez vite la main (et la patte finale de Jean-François est des plus efficaces).

Idéalement, il faudrait maintenant rallonger les boulons de quille pour qu’ils traversent les varangues. Mais ils sont en bronze, et je ne connais pas de solution pour faire ça. Vous avez peut-être une idée ?

Sinon, il y a deux solutions :

  • soit tenter de sortir les boulons, en chauffant (mais pas trop à cause du plomb) et en tapant comme un sourd,
  • soit réaliser une liaison mécanique entre les boulons et les varangues, avec une équerre inox de bonnes dimensions (comme sur le 6.5 Jean Chouan je crois).

Ces mois d’hiver laissent un peu de temps pour e-penser. C’est qu’il commence à faire frais ici….

Passez de bonnes fêtes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *