Zut … Confiné

Il n’a pas fait beau depuis l’équinoxe, et j’avais retardé ma visite à Nernier.

Finalement, rendez-vous est pris avec Jean-François et Yves, pour sortir le bateau le 31 octobre. Patatras, le confinement a laminé ce plan si bien préparé. Pro Yachting ne grutera pas pendant le confinement.

Voyage express pour vider et sécuriser le bateau, qui attendra la fin des hostilités. J’espère que ce ne sera pas après Noël, car les coups de vent et de froid sont parfois sévères en janvier-février.

Merci à Stéphane et aux amis qui gardent un oeil sur le bateau.

@VG2020#1 – C’est reparti pour un tour

En 2008, j’ai fini 604e du Vendée Globe (virtuel), Je ne retrouve pas mes notes, mais je vous jure ! Je me souviens que je consultait fébrilement mon mobile pendant les pauses que j’imposais à mes clients, sur une application vraiment pas ergonomique…

Je n’ai pas pu participer à l’édition de 2012.

En 2016, j’étais au cap Horn à Noël, en 900e position. Puis j’ai fait une grosse erreur au au large du Brésil. Alors que j’étais largement battu j’ai écrit cette chronique, qui me parle encore. Heureux de finir en bonne place, en 74 jours.

Et me revoici au départ demain, confiné, et l’esprit libre : si vous voulez me suivre, le bateau s’appelle silverwings.

Zut … cassé

Un bras de spi un peu récalcitrant, un anneau de tangon encombré par des drisses, et crac… La mâchoire de tangon n’a pas résisté au cisaillement latéral, vu qu’elle est prévue pour travailler en compression.

Zut … cassé. Et le bec est parti à l’eau.

Je ne trouve pas la même sur Internet. Est-il possible de souder un bout d’anneau (un bec) en bronze ? Je vais demander à des fondeurs et à des soudeurs.

BEc à souder sur mâchoire bronze

Tour du Lac 2020

Malgré le retard pris pour cause de confinement, j’ai pu effectuer en juin les travaux prévus (adaptation de la remorque, création d’une couchette, 3 couches de vernis supplémentaires, électricité) et mettre à l’eau (merci Yves) le 1er juillet à Thonon.

Au printemps, nous avions imaginé de faire précéder la Classique de Sciez d’un Tour du Lac, afin d’arriver à Sciez le vendredi.

Bien que la Classique ait finalement été annulée (ainsi que tous les autres rendez-vous de voiliers classiques, nous avons maintenu ce projet de naviguer de conserve autour du Lac, du 24 juillet au 1er août 2020.

Villanelle (Mousquetaire, Anne et Yves) et Silver Wings (Luders 16, Emmanuel) ont participé au Tour du Lac 2020, : (Nernier) – Thonon – Meillerie – Vieux Rhône – La Tour de Peilz – Morges – Aubonne – (Genève) – Versoix – Nernier – (Thonon). Huit jours de croisière fort sympathique, peu venté dans le haut Lac, mieux dans le petit Lac. .

Voici quelques photos :

20e Classique de Sciez

C’était l’objectif de ces derniers mois, depuis que je lavais annoncé à la Terre entière. La participation à la 20e Classique a été très chaleureuse, très affectueuse, avec de nombreux hommages et beaucoup de compliments.

Je veux vous dire ma fierté d’être là, de partager ces moments de fête, d’honorer Gilou et Bertrand qui avait imaginé cette manifestation à bord de Silver Wings, de rendre hommage à l’AVAL qui m’a accompagné, de remercier Jean-François qui m’a tout appris, tout donné.

Et partager avec vous qui m’avez aidé, soutenu, réconforté, encouragé le plaisir de d’admirer ce merveilleux bateau, la joie de la glisse dans les petits airs, et la fierté de monter à la troisième place du podium « Tradition ».

Le bateau est splendide, doux, puissant. C’est une merveilleuse surprise.

Je vous laisse avec quelques photos de la fête et de Silver Wings.

Mise à l’eau

Ce mercredi 31 juillet, c’est le grand jour : Silver Wings va retrouver l’eau du lac, qu’il goûte depuis 81 ans.

Enfin, les derniers préparatifs achevés, le bateau est sanglé sur son ber et amené au chantier.

Le matage est un peu fastidieux, nous mettons du temps à retrouver les réglages pour caler le mat, les ridoirs sont un peu longs (ou bien, le mat est posé un peu bas sur la pièce d’embase ?).

Quelques gouttes au fond du bateau, à peine un seau après 24 heures… Il faut bien que le bateau respire un peu ! C’est l’orage qui m’a permis – le lendemain – de vérifier que la pompe fonctionne…

Mais cette fois ça y est, dans les sangles et plouf !

Prêt à quitter l'atelier

Image 1 parmi 6

Silver Wings (lettrages)

Au moment de préparer les lettrages pour nommer le bateau, j’ai eu comme première idée de mettre des lettres en bronze, mais j’ai trouvé l’effet assez pâteux.

Alors je me suis souvenu avoir vu des lettres cursives sur la coque du racer de Jay Gould :

Silver Wings III, racer de Jay Gould
Peu avant la seconde guerre mondiale, Jay GOULD procède à l’immatriculation auprès de la SNLF du racer Silver Wings III. En 1947, Silver Wings III – mené par Fernand RAYMOND (de Lugrin) qui a racheté en 1942 le chantier Celle / Excelsior – bat le record de la traversée du Léman en 9 minutes, remportant le prix de la Libération et le « Ruban bleu » du Léman. En 1948, année où il devient champion d’Europe, il bat son propre record de la traversée du Léman en 7 minutes 29 secondes, toujours avec le même bateau qu’il appelle désormais Ailes d’Argent et muni d’un moteur « Lycoming » de 175 CV, à la moyenne-horaire de 104,230 km/h.

Après de longues recherche, j’ai retrouvé la police qui va bien : Aerolite Script CP, qui donne un effet saisissant sur le tableau arrière :

Impression : BoroPlan à Thonon.